IMADGIST
IMADGIST :
Etude de phase III, randomisée, multicentrique, évaluant l’intérêt de la poursuite ou de l’arrêt d’un traitement adjuvant par imatinib après 3 ans dans le traitement des tumeurs stromales gastrointestinales (GIST)


Investigateur Principal : DUFFAUD Florence;
Type de promotion : Académique institutionnel
Promoteur : CENTRE LEON BERARD
Multicentrique : NationalEssai de phase : Phase III
Nombre d'inclusions prévues en France : 256ClinicalTrials : NCT02260505
Type de traitement : Thérapies cibléesEssai activé : Oui

Résumé scientifique :
Les tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST : gastrointestinal stromal tumours) sont des tumeurs malignes rares du tube digestif et du mésentère, généralement diagnostiqués entre 55 et 60 ans, et représentant 5% de tous les sarcomes. L’incidence mondiale est approximativement de 12/106/an soit environ 800 nouveaux cas par an en France.
Des mutations activatrices des proto-oncogènes KIT et PDGFRA, codant tous deux des récepteurs membranaires à activité tyrosine-kinase, ont été identifiées dans la majorité des GIST. La découverte d’un inhibiteur sélectif de ces récepteurs à activité tyrosine kinase, l’imatinib mesilate (Glivec®, Novartis Pharma SAS), a permis d’améliorer considérablement la prise en charge et le pronostic des patients atteints de GIST à un stade avancé. Plusieurs essais cliniques ont en effet démontré le net bénéfice clinique de l’imatinib, avec 300% d’augmentation de la médiane de survie et 100% d’augmentation de la survie à 5 et 10 ans comparativement à la chimiothérapie standard. L’imatinib est désormais le traitement de référence des GIST métastatiques.
Son efficacité dans les formes métastatiques et le taux élevé de récidive post-opératoire (environ 50% des patients rechutent en moyenne 2 ans après la chirurgie) ont naturellement conduit à l’évaluer en situation adjuvante. Deux études randomisées de Phase III ont permis de démontrer qu’un traitement adjuvant par imatinib prolonge la survie globale et la survie sans rechute lorsqu’il est administré pendant 3 ans au lieu d’un an. Actuellement, l’imatinib est approuvé pour le traitement en adjuvant des GIST à fort risque de rechute. Cependant, à ce jour la durée optimale de traitement reste non clairement déterminée et il doit être clarifié
- Si un traitement prolongé par imatinib au-delà de 3 ans après la chirurgie pourrait permettre de réduire le risque de rechute/récurrence et d’améliorer la survie globale
- Si la ré-introduction de l’imatinib pourrait permettre de limiter le risque de rechute
Nous proposons de conduire une étude randomisée, multicentrique de Phase III visant à évaluer l’impact clinique d’un traitement de maintenance par imatinib versus l’interruption au-delà de 3 ans après la chirurgie chez des patients atteints de GIST réséqués présentant un risque significatif de rechute (selon la classification NCCN ou classification de Joensuu).


Objectif principal :
Evaluer l’intérêt clinique de la maintenance versus l’interruption d’un traitement adjuvant par imatinib au-delà de 3 ans post-chirurgie chez des patients atteints de GIST réséqués présentant un risque significatif de récidive.
Critère de Jugement principal : Survie sans maladie


Objectifs secondaires :
Evaluer la survie globale,
Evaluer la tolérance au traitement
Evaluer le temps à résistance secondaire,
Evaluer le taux de patients en réponse complète (selon les critères RECIST v1.1) après réintroduction de l’imatinib en cas de récidive dans le bras « interruption »
Evaluer la qualité de vie


Critères d'inclusion :
Age >= 18 ans le jour de la signature du consentement
Confirmation histologique du diagnostic de GIST avec mutation documentée de KIT (CD117) (par marquage avec l’anticorps polyclonal DAKO A4502)
Résection macroscopique complète de type R0 ou R1 de la tumeur primaire sans lésion résiduelle ou métastase apparente clairement documentée sur un scanner ou IRM réalisé dans les 4 semaines précédant la randomisation
Risque de récidive >= 35% selon la classification du National Comprehensive Cancer Network Task Force on GIST NCCN (Demetri et al., 2010)
PS ECOG <= 2
Traitement par imatinib (300 mg ou 400 mg/jour) initié après la chirurgie et maintenu pendant 3 ans (soit 36 mois ± 3 mois au moment de la randomisation), sans interruption de plus de 3 mois consécutifs ou 6 mois au total au cours de ces 3 années
Paramètres biologiques conformes


Critères d'exclusion :
Femme enceinte ou allaitante
Recevant un autre médicament anticancéreux autorisé ou en cours d’investigation
Présentant une contre-indication à l’imatinib définie dans le RCP de l’imatinib
Atteint d’un GIST présentant la mutation PDGFRa D842
Maladie concomitante affectant le système cardiovasculaire, le foie, les reins, le système hématopoïétique ou tout autre organe et jugée cliniquement significative par l’investigateur et incompatible avec la participation du patient à l’étude ou pouvant interférer avec les procédures ou les résultats de l’étude
Antécédent de pathologie maligne autre que le GIST (à l’exception d’un carcinome basocellulaire ou épidermoïde ou d’un carcinome in situ du col) sauf si le patient est en rémission complète depuis au moins 3 ans
Patient recevant un traitement concurrent contenant de la warfarine


Schéma thérapeutique :
RANDOMISATION : suivi tous les 4 mois
bras surveillance (arrêt imatinib)
bras imatinib baisse dosage en cas de toxicité


Pour toute information complémentaire vous pouvez contacter
Investigateur Principal
DUFFAUD Florence Florence.DUFFAUD@ap-hm.fr 88377
Investigateurs associés
SALAS Sébastien Sebastien.SALAS@ap-hm.fr  
Attachés de recherche clinique
HOUSSAYE Audrey audrey.houssaye@ap-hm.fr  
ASMA Zohra zohra.asma@ap-hm.fr  
TURPIN Francois-Xavier francois.turpin@ap-hm.fr  
ONEZIME Josiane Josiane.ONEZIME@ap-hm.fr 84605
GALLOUX Melissa Melissa.GALLOUX@ap-hm.fr  
Mise à jour : 27/06/2016
Imprimer

Logo des 3C Site du Centre de Coordination en Cancérologie

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Mentions légales